Collecte et Traitement des déchets ménagers
  • Taille du texte: Diminuer -6%
  • Taille du texte: Augmenter +6%

Current Size: 100%

Plateforme de compostage des déchets verts

Les plateformes de compostage permettent de transformer les déchets verts qui y sont déposés en compost.

Présentation

Le compost communément appelé « terre végétale », est constitué de matières organiques décomposées ou en cours de décomposition. Le compostage reproduit le processus naturel d’humification, c’est-à-dire la décomposition, puis la stabilisation des matières organiques sous l’effet de facteurs biologiques. Mis en œuvre par l’homme, ce processus est accéléré et souvent plus complet que dans la nature.
 

Traitement et fabrication du compost

Afin de favoriser ce processus naturel, les plateformes de compostage procèdent de la façon suivante.

Les déchets verts font l’objet d’un broyage ou d’une défibrisation indispensable pour :

  • Augmenter la surface d’attaque de la matière par les micro-organismes, et permettant une décomposition accélérée.
  • Provoquer une homogénéisation de la masse à composter, permettant une décomposition plus uniforme.
  • Assurer une meilleure organisation et un réchauffement plus homogène de la masse.

 

Le produit broyé est mis en andains d’environ 2,50 mètres de haut (tas prenant une certaine forme selon le type de compostage mis en œuvre). Les andains seront aplatis dans leur partie supérieure en début de fermentation afin d’accueillir les eaux de pluie. Ils sont arrosés avec du lixiviat (liquide issu de la décomposition des végétaux et de l’eau de pluie qui percole à travers les andains), afin d’optimiser le processus de fermentation.

 

 

Les andains sont retournés fréquemment en début de compostage, dans le but d’intensifier l’action des micro-organismes et d’activer la décomposition. Lors du retournement, le compost est mélangé, ameubli et organisé de façon optimale.

 

 

Six mois plus tard, le compost arrive à maturité. Il est alors criblé, en passant par des tamis de 10 à 50mm. Les éléments n’ayant pas passé le criblage (déchets végétaux entiers de type branche) sont réintroduits en début de chaîne de compostage ou bien évacuée en centre de stockage des déchets ultimes (CSDU) pour tous les autres matériaux tels que la pierre, le plastique, le fer, etc.

Le SMITOM-LOMBRIC dispose de deux installations, l’une située à Samoreau, d’une capacité de 10 000 tonnes par an et l’autre située à Réau, d’une capacité de 30 000 tonnes par an.
 

 

Zoom sur le site de Réau

Dans cette installation dimensionnée pour traiter 30 000 tonnes de déchets verts par an, les opérations de broyage et de fermentation, se font en bâtiment fermé, dépressurisé avec traitement de l'air, afin de supprimer le risque de nuisance olfactive. La fermentation est réalisée, au moyen de 12 biodômes pouvant contenir environ 300 tonnes de déchets verts broyés chacun. Cette unité permet la production d'environ 10 000 tonnes de composte et 300 tonnes de bois énergie par an.

Pour visiter le site de Réau, consultez la page concernant les animations et les visites de site.